This product is successfully added to your cart
Questions about this product?

Rouffach (Rufach), by François de Belleforest.

back

Rubeaquo Rufach 1548. - Rufach avec la chasteau d'Isenbourg, enclos des murailles de la ville exprimé au vif. - La cité de Ruffach, iadis appelée Rubeaquum, ou estoit anciennement la résidence des roys de France, située au haut pays d'Alsace., 1575.

€250  ($270 / £207.5)
add to cart
questions?

Item Number:  27293  new
Category:  Antique maps > Europe > France
References: Pastoureau - Belleforest I-2 [33], Fauser - #12179

Old, antique bird's-eye view of Rouffach (Rufach), by François de Belleforest.

Ancienne vue à vol d'oiseau de Rouffach (Rufach), par François de Belleforest.

D'après une gravure sur bois de Sebastian Münster (gravure différente).

Orienté à l'ouest.

Date de la première édition Münster: 1550
Date de la première édition (et la seule) Belleforest: 1575
Date de cette carte: 1575
Date sur la carte: 1548

Gravure sur bois, imprimée sur papier.
Dimensions (hors marges): 24 x 34cm
Verso: texte français
État: Excellent
Évaluation de l'état: A+

Origine: La Cosmographie Universelle de tout le Monde. Paris, Nicolas Chesneau - Michel Sonnius, 1575. (= Édition française de la Cosmographie de Münster).

La Cosmographie Universelle de F. de Belleforest fut publiée en édition partagée par Nicolas Chesneau et Michel Sonnius. L'objectif des deux associés était de réimprimer la Cosmographie de Sébastien Münster en français. L'ouvrage de Münster, publié à Bâle à partir de 1544, avait en effet connu un grand succès et de multiples rééditions. Il avait eu une édition en français dès 1552, mais Chesneau et Sonnius, constatant que Münster avait "principalement singularisé son pays d'Alemaigne" ont voulu satisfaire davantage les goûts de leurs compatriotes.
Ils firent appel pour le texte de l'ouvrage à François de Belleforest (1530-1583). Belleforest aida probablement Chesneau et Sonnius dans leur quête de nouveaux plans de villes.
La Cosmographie de Belleforest se présente en deux tomes dont le premier est divisé en deux volumes ; chacune des trois parties a son titre propre et peut donc être reliée séparément. Selon le principe des éditions partagées, certains exemplaires portent l'adresse et la marque de Chesneau, et les autres celles de Sonnius.
Sur les 163 planches de la Cosmographie, 49 seulement sont copiées sur l'œuvre de Sebastian Münster.
Des graveurs de la Cosmographie, on sait peu de choses. Le nom de Cruche apparaît une seule fois, au bas de la planche de Paris. Raymont Rancurel est le deuxième graveur connu de la Cosmographie.
En 1572 parut le premier tome des Civitates Orbis Terrarum de Braun et Hogenberg. Vingt de ces planches furent copiées par la Cosmographie de Belleforest. Les volumes postérieurs des Civitates empruntèrent par contre onze villes à l'ouvrage de Belleforest.
Du Theatrum orbis terrarum d'Abraham Ortelius (1570), Chesneau et Sonnius ont retenu des cartes plus modernes que celles de Münster. D'autres plans ont été copiés sur les Plantz et pourtraitz d'Antoine Du Pinet ou sur les petites cartes de Camocio.